Olga Pericet Compania – Mont de Marsan 2018

Le spectacle d’Olga Pericet, « L’épine qui voulu être une fleur ou la fleur qui rêva d’être danseuse » nous a transporté dans un conte flamenco d’aujourd’hui.

un conte et une jolie performance flamenclown parfois, avec de magnifiques tableaux, le flamenco évolue vers d’autres voies, vers le monde d’aujourd’hui avec Olga Pericet.

une heureuse surprise de retrouver la guitariste Antonia Jimenez et le guitariste Pino Losada. Au chant Jeromo Segura et Miguel Lavi ont accompagné la danse avec passion.

souvenirs en images (jour 2 – 2eme partie : mardi 3 juillet 2018)

jour 3

jour 3

Share

interview de Pedro Afonso – poète, guitariste flamenco

J’ai rencontré Pedro lors d’un cours de Guitare flamenco débutant, après l’avoir entendu jouer, je me souviens m’être dit « mais que fait-il ici, avec son niveau ». Il était capable de jouer des œuvres de Paco, d’improviser …, je me disais aussi « huumm si c’est ça le niveau débutant, j’ai du pain sur la planche … »;-)

Au fil des cours nous avons fait connaissance, jouer les morceaux appris ensemble, après les cours, nous allions prendre une petite cerveza, Pedro nous a dévoilé son jardin secret. Guitariste autodidacte, Pedro est un passionné de guitare, du flamenco bien sûr, mais il est aussi poète.

Je suis curieux, je voulais en savoir plus sur sa passion du flamenco, de la guitare, et sur sa poésie. Il a accepté de nous en dire plus, il nous dévoile comment le flamenco est devenu une passion, la poésie une nécessité …

Dans cet entretien, il nous raconte son histoire, la découverte de la guitare (le fameux « friday night in San Francisco avec le trio Paco de Lucia, MacLaughlin Al Di Meola), du flamenco, il a accepté de nous jouer, à froid, quelques petites notes de taranta et de buleria. Ces petites notes, ses arpèges tout en finesse, paraissent si simples …

Son dernier recueil de poèmes « Vitoria do Silêncio » est sorti l’an dernier. Pour illustrer son travail Pedro nous lit ici l’un de ses poèmes, quand la musique et la magie des mots provoquent le duende …

Viva el Flamenco y la Poesia !

Traduction du poème lu dans l’interview :

Aujourd’hui je suis devenu immortel
Je suis mort,
Ne me cherche pas par-dessus la terre
Ou entre le blanc du jardin,
Je ne serai pas dans la mesquine miséricorde d’une fleur en plastique
Ni sur les photos embrassées par le soleil
D’un moment où j’ai semblé heureux.

Je suis entre vous,
Au milieu d’une bibliothèque encombrée avec mes frères,
Je suis par-ci et par-là,
Entre les sourires et les souvenirs les plus joyeux
Dans les yeux de mes enfants,
Mon sang est dans les pages de mes livres
Et mon désir…pour toujours présent dans la bouche de ma femme.

Et puis il ne faut pas avoir honte ou peur
Il faut crier la poésie et la musique et l’art de rêver
Ma voix est guitare !
Mon coeur poésie !
Et mon âme sera toujours libre !

Imaginons que je parte au tabac et que je revienne tout de suite
Car je suis aussi vivant qu’en n’importe quel autre jour.

Pedro Afonso in “Vitoria do Silêncio” 2017

 

 

Share

interview de Vincent Le Gall – Guitariste flamenco, Professeur et Concertiste

Vincent Le Gall est guitariste, enseignant, et concertiste. Il est spécialisé dans la guitare flamenca, et est docteur en musicologie.

Passionné de guitare depuis l’enfance, après le choc comme beaucoup d’entre nous à l’écoute de l’album « Friday night in San Francisco » de Paco de Lucía, John McLaughlin et d’Al Di Meola, Vincent Le Gall découvre la musique et la technique de Paco de Lucia. Avec ses amis il découvre alors le flamenco, fait des études de musicologie et s’engage dans une thèse sur le flamenco dédiée à Paco de Lucia. Il voulait comprendre, il analyse, il dissèque les styles du flamenco, et ses grandes familles. (« la Musique savante pour guitare flamenca de 1956 à nos jours« )

Dans cet entretien, Il nous raconte son histoire, comment il est devenu guitariste, son parcours, ses rencontres.

 Je voulais être Paco de Lucia …

La vie de concertiste, les voyages, les tournées donnent lieu a de grands souvenirs, des anecdotes aussi.

j’avais un rêve, je rêvais de ça, j’ai eu la chance de le vivre …

Il nous raconte comment il a appris la guitare flamenca et tout ce que lui apporté Terry Fleming, et le travail sur le tas en accompagnant le guitariste Flaco de Nerja, et en duo Flammes & Co avec Arnaud Dumond.

Il partage avec nous son expérience, l’importance de la mise en scène et du rapport entre le guitariste et le public, la préparation avant un concert, ses préférences pour les concerts en duo et son goût prononcé pour les surprises et l’ improvisation.

Pour illustrer son travail, quelques images de son interprétation originale du concerto d’Aranjuez de Joaquin Rodrigo en duo avec la pianiste Solveig Breger, nous ont été prêtées par Jean-Marc Augereau (Un beau Matin Production).

Il partage quelques conseils destinés aux jeunes guitaristes, l’hygiène de vie, le sport, comment éviter l' »esclavage de la guitare » et la tendinite,

il n’y a pas que la guitare dans la vie …

Avant de nous quitter, il donne quelques références bibliographiques intéressantes, il nous dévoile ses projets, et il a accepté de nous jouer une Alegria de sa composition.

propos recueillis par PFSHDLV le 21/02/2018 à Annecy.

plus d’information sur Vincent Le Gall : http://www.vincentlegall.com/

quelques lectures sur le flamenco conseillées par Vincent :

– « le flamenco », Gitans et flamenco »  de bernard leblond

     – « Flamenco » Mario Bois

– sur la guitare : les travaux de Norberto Torres Cortes

 

 

 

Share

Cronica Jonda – une certaine face cachée du flamenco – Silvia Cruz

Pour ceux qui veulent faire pratiquer leur oreille en espagnol… une émission de radio de Carne Cruda.es : avec ici un interview de la journaliste flamencophile espagnole Silvia Cruz, pour la présentation de son livre Cronica Jonda, elle raconte son road movie flamenco en espagne, en europe et une certaine face cachée du flamenco … l’évolution de las letras, de la condition des femmes …
De Camarón a Paco de Lucía, de la Chana a Rocío Márquez.
Avec une bonne programmation musicale en prime.

son bouquin en espagnol :

vous pouvez vous le procurez ici sur Amazon (si vous l’acheter par ce lien vous m’aider à faire vivre le site)

 

 

Share

gala Atika flamenco juin 2017

souvenirs du gala ATIKA flamenco – juin 2017 (photo Phil FSHDLV). Une belle année qui s’achève, une belle expérience, et de magnifiques souvenirs partagés. Bravo à tous et merci à Maria, Pascal, entre autres, de nous avoir permis de vivre cette aventure.

Share

Nicolas Saez Sextet flamenco Calle las Minas – EP De Alli Paca

J’ai écouté l’EP « De Alli Paca » de Nicolas Saez. Si vous partez en voiture sur les routes d’espagne et d’andalousie, n’oubliez pas de prendre ce CD, c’est une bonne entrée en matière, contemporaine, pour commencer votre road movie et arriver à votre destination au pays du flamenco puro. Olé ! Viva El Flamenco. Gracias Nicolas sextet pour ce prélude au voyage.

vous pouvez vous procurer l’EP Mp3 ici

De allí pacá

Share

Balada Flamenca – photos de Jean-Louis Duzert

J’adore le monde du flamenco, j’aime le photographier, attraper ces moments présents de joie, de fiesta, de concentration …, les immortaliser pour les offrir en témoignage aux autres.

J’aime aussi le découvrir avec le regard des autres, découvrez le monde du flamenco sous le point de vue photographique de Jean Louis Duzert : cette ballade que nous offre Jean Louis est multi facette, il nous montre les artistes, les réunions flamencas, le chant, la danse, la guitare, les stages, les festivals en France et en Espagne sous l’angle et la spontanéité de son regard. C’est un beau voyage et de beaux souvenirs que tu nous offres. Merci Jean Louis !

(Ludovic Pautier à l’écriture)

     vous pouvez vous le procurer ici

Share

Photos Jeudi Flamenco scène ouverte à la Chapelle des Lombards

quelques photos de la scène ouverte des Jeudi Flamenco à la Chapelle des Lombards du jeudi 16 mars 2017. Une soirée pleine de surprises, et une ambiance de Juerga !

avaient répondu présent entre autres : Cécile Evrot, Cristo Cortes, Paco El Lobo, Jean Baptiste Marino, Adrien Moglia, Mathias Berchadsky, Cristobal Corbel, Lori La Armenia, La Conchi, Dani Torres, Rodolphe Babignan, Victor Muñiz, Samuelito…

(Photos Phil FSHDLV)

Share

Diego de Moron, guitariste expressif !

Un petit saut dans un passé flamenco pas si lointain. Diego de Moron accompagne son père Joselero. Avec un touché primitif, ce Diego là vit la musique et l’exprime toujours intensément !

Neveu du légendaire guitariste Diego del Gastor dont il s’est approprié style, il est autodidacte il s’est initié à la guitare en accompagnant son père Cantaor.

Share