doc sur Camaron à l’occasion de l’anniversaire des 20 ans de sa mort

un super documentaire – Tiempo de Leyenda – sur Camaron à l’occasion de l’anniversaire des 20 ans de sa mort

quelle voix ! quelle émotion !

une bonne introduction sur l’évolution du flamenco des années 70, une libéralisation avec la fin des années franco ….

l’acceptation progressive de la révolution proposée par Camaron

que bonito es La leyenda del tiempo sur les paroles du poète Garcia Lorca

http://www.rtve.es/m/alacarta/videos/el-documental/documental-tiempo-leyenda/1450999/?media=tve

 

Share

Flamenco et flamenco flamenco – Carlos Saura

Le Flamenco sous le regard du grand Carlos Saura.

J’ai adoré les magnifiques tableaux vivants de Carlos Saura. On est immergé dans le passé, le présent, et l’avenir du flamenco sous les performances d’artistes emblématiques.

Si vous voulez voyager, rêver au pays du flamenco je vous conseille les films de Carlos Saura. Si vous pouvez les voir au cinéma allez y vous serez en immersion flamenca totale.

2010 :

Flamenco Flamenco    vous pouvez vous procurer le DVD ici

premier opus 1995 :

Flamenco (Carlos Saura) [Spanish version, no english]   vous pouvez vous procurer le DVD ici

Share

les enregistrements flamenco d’Alan Lomax en 1952

Alan Lomax a enregistré en 1952 en plein régime Franquiste, un « document » réalisé en coopération avec la BBC, avec l’assistance de  Jeannette “Pip” Bell et la collaboration de Eduardo Torner, Juan Uria Riu, Julio Caro Baroja, Antonio Mari, Walter Starkie, et Radio Nacional. Ce sont des exemples des régions d’Andalousie, Aragon, Asturies, Castille, Catalogne, Extremadure, Galicie, Mallorque and Ibiza, Murcia, Navarre, du Pays Basque, de Santander.

Vous pouvez écouter ces bandes par régions géographiques ici. C’est une sorte de voyage dans le passé Flamenco de cette époque et par région qu’il est possible de faire. (Merci Alan pour ces documents !)

Une version chronologique de ce voyage détaillée et commentée en français se trouve ici sur le site flamencoweb.fr. Extrait :  « … De Grenade à Séville, cette collecte finalisée en moins de trois semaines illustre la ténacité du folkloriste ; en butte à l’hostilité des autorités franquistes, étroitement surveillé par la police et disposant d’un budget limité, il n’aurait pu mener à bien une tâche d’une telle ampleur s’il n’avait bénéficié de quelques soutiens officiels, de conseils avisés et d’une assistance effective sur le terrain. ... »

L’Association pour l’Equité  Culturelle (ACE) a été fondée par Alan Lomax pour explorer et préserver les traditions expressive du monde  avec un engagement scientifique et humain.

 

Share

le guitariste flamenco est-il un jazzman ? une bonne émission pour comprendre les différents styles du Flamenco

Si vous voulez pour comprendre et écouter les différents styles de palos flamenco à la Guitare : Solea, Buleria …

je vous suggère cette émission de radio https://www.francemusique.fr/emissions/le-matin-des-musiciens/le-guitariste-flamenco-est-il-un-jazzman-avec-mathias-berchadsky-23354

Vous écouterez les différents styles et l’évolution dans le temps par de nombreux exemples :

Une des premières Solea de Ramon Montoya enregistrée en 1936 , de Sabicas qui exporté le Flamenco aux Etats Unis

La Buleria, (solea rapide festive) Niño Ricado enr 1962

Paco de Lucia grandement inspiré initialement de Niño Ricardo (Jerezana enr. 1967)

Le style Gitan : un style plus investi et sauvage avec Niño Miguel, enr. 1975

Paco après son expérience avec John McLaughlin , Al Di Meola, enr. 1981

Montola, Manolo Sanlucar,

Vicente Amigo qui apporte une nouvelle esthétique au flamenco le nouveau Paco (Gitano de Lucia enr. 1991)

Tomatito (Rincon de Loles et Montoya enr.1996)

Rafael Riqueni (Alcazar de Cristal enr. 1996  une tarranta) : beaucoup de silence et d’espace   avec au chant : Estrella Morente

Juan Carlos Romero ( Campana de Alosno enr 2004 : fandango de Huelva)  : un petit coté baroque, aussi pas mal de silence et d’espace …

un tango Flamenco :  Cantos del Posible par Mathias Berchadsky (El Mati)/ Edouard Coquard/Niño de Elche

une émission france musique – mars 2014 – par Edouard Fouré Caul-Futy, Arnaud Merlin, Philippe Cassard, Renaud Machart et Jean-Pierre Derrien, avec invité, le guitariste Mathias Berchadsky (El Mati).

 

Share

le flamenco selon wikipedia

https://fr.wikipedia.org/wiki/Flamenco

extraits de wikipedia :

Le flamenco est un genre musical et une danse datant du xviiie siècle qui se danse seul, créé par le peuple andalou, sur la base d’un folklore populaire issu des diverses cultures qui s’épanouirent au long des siècles en Andalousie.

À l’origine, le flamenco consistait en un simple chant a cappella (cantes a palo seco (en)) dont le premier genre fut la toná, établie dans le triangle formé par Triana, Jerez et Cadix. Les claquements des mains pour accompagner ce chant s’appellent palmas, la danse, el baile (bailaor pour le danseur). La percussion se fait souvent avec le cajon, rapporté du Pérou par Paco de Lucía[réf. souhaitée], avec les pieds (zapateado, une sorte de claquette inspirée de la danse de groupe de type traditionnel dite « chacarera » toujours pratiquée dans certains pays d’Amérique latine) et avec les castagnettes d’origine arabe (égyptienne), « danse du ventre » pour les mouvements de poignet, une fusion stylistique entre la chacarera, le mouvement artistique du toreo de salon et de danse du ventre. La guitare classique en français est la guitara flamenca. La musique peut être nommée el toque.

…..

À la fin du XVIIe début du XVIIIe, le flamenco commence à être reconnu et revendiqué par les exclus et les déshérités. Le chant seul, comme dans la tonà servait à dissimuler des remarques et critiques d’ordre politique. Ce n’est qu’au milieu du XVIIIe et au xixe siècle, que ce dernier commencera à être reconnu, et à avoir un rôle social et culturel, qui s’exprimera d’abord dans les lieux de travail, entre amis, ou dans les réunions familiales. Il est parfois écrit que le flamenco fut popularisé à la fin du xviiie siècle à Jerez-de-la-Frontera en Andalousie, par Tio Luis el de la Juliana. C’est en transportant de l’eau depuis la source des Albarizones jusqu’à Jerez que le cantaor créait ses chants. Son nom a créé de nombreux conflits entre les flamencologus d’antan, car sa biographie n’a jamais pu faire l’objet d’un consensus.

C’est à Triana, que s’ouvriront les premiers tablaos, ancêtres des cafés-concerts. Mais le succès du flamenco a aussi son revers. Il perdra dans les années 1920, jusqu’à environ 1950 – date de son renouveau – son âme. Mêlé à un pseudo folklore de « bas étage », il ne servira qu’à plaire à un public toujours plus nombreux, en recherche de trivialités.

Il faudra attendre les années 1950, afin que soit entrepris un travail important pour faire découvrir aux amateurs, les plus belles et vibrantes pages du flamenco passé

….

Une évolution de la musique flamenca, menée par la génération héritière de la révolution espagnole, crée le flamenco nuevo (littéralement nouveau Flamenco) initié par Paco de Lucía et Camarón de la Isla. Mélangeant le flamenco traditionnel à des courants musicaux des xxe siècle et xxie siècle tels que la rumba, la pop, le rock, le jazz ou encore les musiques électroniques, il est une nouvelle étape dans le processus d’universalisation que vit le flamenco depuis le début des années 1970

Danseuse de flamenco, John Singer Sargent, 1881-1882.

Il existe de nombreuses théories concernant la genèse exacte du terme « flamenco » : l’une d’elle est 
Blas Infante dans son livre Origines du flamenco défendait l’hypothèse que le mot « flamenco » dérivait des termes arabes felah-menkoub, qui, associés signifient « paysan errant ». Il reprenait une terminologie déjà proposée à partir du mot fallah, et déclinée aussi en felahikum ou felagmenku. Cependant les flamencologues ont rejeté cette thèse, remarquant que le mot flamenco n’est apparu qu’au xixe siècle à une époque où l’influence arabe sur la langue espagnole avait disparu.  les autres hypothèses sont dans l’article wikipedia

Share

Emission radio sur le flamenco diffusée l’été 2016 sur France Musique

Un voyage en deux volets qui sillonne l’Espagne et en particulier l’Andalousie … l’Andalousie d’hier et d’aujourd’hui, berceau du cante jondo, est fertile à la profusion d’artistes flamencos, qu’ils soient chanteurs, musiciens ou danseurs … alors partons ensemble à la découverte de ces jeunes talents, cette nouvelle génération, faisant el mundillo flamenco de hoy, le temps d’une escapade musicale espagnole et plus particulièrement andalouse … alors du flamenco sur les ondes, c’est sur France Musique ! Olé !

par Katia Benito

https://www.francemusique.fr/emissions/escapades/flamenco-nouvelle-generation-1-2-7359

https://www.francemusique.fr/emissions/escapades/flamenco-nouvelle-generation-2-2-6820

Share

le flamenco : patrimoine culturel immatériel de l’humanité depuis 2010

Flamenco

Le comité de l’Unesco a défini Le Flamenco : c’est une expression artistique qui résulte de la fusion du chant  »(cante), » de la danse  »(baile) » et de l’accompagnement musical  »(toque) ». L’Andalousie, dans le sud de l’Espagne, est le berceau du Flamenco, bien qu’il ait également des racines dans d’autres régions telles que la Murcie et l’Estrémadure. Le  »cante » est l’expression vocale du flamenco : il est chanté par un homme ou une femme, de préférence assis, sans chanteurs d’accompagnement. Toute la gamme des sentiments et des états d’esprit – chagrin, joie, tragédie, allégresse, peur – s’exprime à travers des paroles sincères d’une grande expressivité qui se caractérisent par leur concision et leur simplicité. Le  »baile » est une danse de passion, de séduction, qui traduit un large éventail de situations allant de la tristesse à la joie. Sa technique est complexe et diffère selon que le protagoniste est un homme (davantage de vigueur dans les pieds) ou une femme (plus douce et sensuelle dans ses mouvements). Le  »toque,  »ou art de jouer de la guitare, a depuis longtemps dépassé son rôle initial d’accompagnement. D’autres instruments, parmi lesquels les castagnettes, ainsi que les claquements de mains et les martèlements des pieds, sont également utilisés. Le Flamenco est joué lors des fêtes religieuses, des rituels, des cérémonies sacramentelles et des fêtes privées. Il est le marqueur d’identité de nombreux groupes et communautés, en particulier la communauté ethnique des Gitans (Roms) qui a joué un rôle essentiel dans son évolution. La transmission s’effectue au sein des dynasties, des familles, des groupes sociaux et des clubs de Flamenco qui sont tous des acteurs déterminants de sa préservation et de sa diffusion.

Le flamenco est inscrit sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité en novembre 2010 :

http://www.unesco.org/culture/ich/fr/RL/le-flamenco-00363

Share