interview de Isabelle Jacq Gamboena – artiste peintre

Isabelle Jacq Gamboena est artiste peintre, elle peint très souvent l’univers flamenco.

Dans cet interview elle dévoile son parcours, son amour pour le flamenco et la peinture, ses projets.  « Enfant,  Je dessinais les objets pour qu’ils soient accessibles … »

C’est en Afrique qu’elle a fait provision de couleurs, de rythme, de danses, et qu’elle a commencé à peindre, c’est aussi là bas qu’elle a fait une rencontre inattendue …

Elle nous raconte ce qui a tissé inconsciemment son amour du flamenco, … les coplas que lui chantait sa grand mère avec amour (les chansons de Concha Piquer …) y ont certainement contribué.

Son chemin l’a d’abord mené vers la danse flamenca,

une énergie m’a attiré vers cette endroit et le flamenco est venu à moi … ».

propos recueillis par Phil FSHDLV à Paris le 26/01/2018

« La danse, je voulais en faire mon métier … », mais la peinture n’était jamais très loin.

Elle nous confie comment elle est devenue artiste peintre, ses influences (Picasso …), sa technique et ce qu’elle cherche à capter en peignant l’univers flamenco, comment la guitare de Vicente Amigo l’accompagne et l’inspire pendant les nuits de travail …

Isabelle enseigne également la peinture, elle nous donne ici quelques conseils.

Avant de se quitter, quelques une de ses toiles défilent, illustrent ses propos pour s’accorder à la musique de Vicente Amigo.

Tiempo, libertad, sol y sombra, cielo y tierra, olé Olé olé ! Vamos Aya !

pour en savoir plus sur Isabelle Jacq Gamboena : http://www.gamboena.net

 

Share

interview de Arnaud Dumond – guitariste et compositeur

Arnaud Dumond est guitariste et compositeur, il n’est pas flamenquiste mais il est platoniquement amoureux du flamenco. Dans cet entretien, il nous raconte son parcours, comment il a rencontré la guitare, et le flamenco, lorsqu’il avait 10 ans avec son cousin Hervé Deslongchamps.

Musicien autodidacte, il est devenu compositeur,

j’ai toujours voulu gardé les choses …

Son premier disque : « Flamenco » avec  El Pili, Raphael Romero, Andres Heredia, Vargas Aracelli.

Il nous explique comment le flamenco a inspiré sa technique, comment il compose, comment il considère une œuvre comme terminée, … ce qu’il ressent lorsque il écoute ses propres oeuvres interprétées …

Il nous dévoile ses souvenirs de tournées, sa vision de l’enseignement de la guitare, ses projets en solo et avec ses amis Frédéric BernardPedro Sierra, Samuelito

Au cours de cet interview vous pourrez découvrir plusieurs extraits de ses œuvres : le Requiem de la Nativité, le concerto pour 2 guitares et orchestre à cordes, et en bonus une de ses dernières interprétations de son « Tank’go home »

propos recueillis par PFSHDLV le 3/11/2017, à Paris.

pour plus d’informations sur Arnaud Dumond, ses œuvres et son actualité : http://www.arnauddumond.com
https://fr.wikipedia.org/wiki/Arnaud_Dumond
https://www.youtube.com/user/arnauddumond2

 

Share

interview de Nicolas Saez – guitariste flamenco

Nicolas Saez nous raconte son parcours, sa « rencontre » avec le flamenco lors d’un voyage.
D’origine espagnole, initié à 13 ans par son oncle à la guitare, il s’était tout de même dirigé vers la guitare électrique, la pop, le rock … mais quelques années, un voyage et un cadeau plus tard, le voilà happé par le flamenco et les émotions avec une guitare flamenca de casa Ferrer, puis depuis quelques temps celle du luthier Hervé Lahoun
Il nous dévoile comment il est devenu guitariste flamenco, a converti au flamenco ses amis jazz et rock men, comment il a monté progressivement le groupe Calle La Minas et enregistré son premier EP « De Alli Paca ».

Après avoir mis de côté son travail d’éducateur pour enfant mal entendant, et sa guitare électrique, Il dédie alors son temps à sa passion, le flamenco, et à la création.
La vie réserve des surprises … une rencontre … et voilà, une première scène à Mont de Marsan.
Il a bien voulu partager avec nous son parcours, ses souvenirs, son expérience, ainsi que quelques conseils pour ceux qui voudraient devenir guitariste flamenco.
Avant de nous quitter, il a accepté de nous interpréter une granaina.

« quand on aime ce qu’on fait, qu’on prend du plaisir, qu’on se donne les moyens, on y arrive … »

je dirais qu’il faut aussi mettre les piles et les charger régulièrement, en andalousie peut-être ? 😉 anda vamos ahi !

hasta luego !
y que viva el flamenco !

Share

interview La Nati (Nati James)-Bailaora de flamenco

La Nati (Nati James) est Bailaora de Flamenco, chanteuse de Jazz et compositrice. Elle nous raconte son parcours, son amour du Jazz et sa découverte du Flamenco et du « baile », qui deviendra une passion ! Elle nous dévoile son expérience du flamenco, son groupe le Nati James Orchestra, ses rencontres dont Carmen Ledesma, Farruquito … , ses décisions, ses voyages, ses souvenirs, les anecdotes flamencas en Espagne, et ses projets. Les extraits de ses spectacles illustrent bien ses créations et sa passion. Avant de nous quitter elle nous offre une surprise jazzy …

Propos recueillis par Phil FSHDLV à Paris le 9/05/2017

pour plus d’info sur La Nati et le Nati James Orchestra, vous pouvez consulter le site www.natijames.com

Share

interview de Paco El Lobo

Paco El Lobo, cantaor et guitariste flamenco, nous raconte son histoire, très jeune sa passion pour le cante flamenco, ses décisions lui ont fait rencontrer les plus grands : Paco de Lucia, Camaron. Il nous relate avec beaucoup d’humour et de recul son parcours parfois difficile, ses voyages, la rencontre avec ses maestro. Paco nous dévoile également ses projets. Avant de nous quitter il a accepté de nous chanter un « martineté » (chant des forgerons en andalousie).

propos recueillis par Phil FSHDLV le 16/06/2017 à Paris.

Share

interview de Andrés de Jerez – cantaor flamenco

Andrés de Jerez, cantor flamenco depuis toujours, nous raconte son parcours, ses rencontres, son Jerez natal, son quartier el chiclé, sa vie à l’écoute des grands Flamencos de Jerez, dont Manuel Agujeta; comment il est devenu cantaor flamenco … sa rencontre avec Samuelito, leur actualité commune avec ce premier disque « Arañando El Alma », ses projets, ses conseils de cantaor … Il nous livre un témoignage flamenco authentique, plein d’émotions.

propos recueillis par Phil FSH de La Vega à paris le 18/04/2017

(la traduction en français est en cours)

Andrés de Jerez, cantaor flamenco desde siempre nos cuenta su camino, sus encuentros, su Jerez natal, su barrio el Chicle, su vida oyendo los grandes flamencos de Jerez (Manuel Agujeta …), como se volvio cantaor … su encuentro con el joven Samuelito, su actualidad comuna con este primer disco « Arañando el Alma »,  sus proyectos… Un testimonio autentico flamenco lleno de emocion.

gravado en Paris por Phil FSH de La Vega el 18/04/2017

Share

interview Antonia Jimenez – guitariste de flamenco

Antonia Jimenez nous raconte son parcours, comment elle est devenue guitariste de flamenco. Très tôt elle avait choisi la guitare, à 2 ans elle « s’est accrochée à une guitare à une tombola de la féria de Cadiz ». Elle ne l’a jamais lâché et a toujours voulu en jouer. A 13 ans, autodidacte, elle apprend les bases de la guitare avec son premier maestro Antonio Villar, puis bien plus tard avec  Enrique Vargas qui l’a aidé à se développer en tant que musicienne. Elle nous relate comment très tôt elle a voyagé, ses rencontres, ses doutes, ses décisions. Elle nous explique comment la femme guitariste est perçue selon elle, comment une audition et son voyage au pays du soleil levant a changé sa vie, et elle nous livre des conseils de guitariste, et ses projets … avant de nous quitter elle nous offre quelques notes de ses compo avec un petit passage surprise jazzy. Olé ! viva el flamenco!

propos recueillis pas Phil FSHDLV le 13/05/2017 à Paris

interview vidéo réalisée en espagnol, sous-titrage en français et pour nos amis japonais une traduction ici    フラメンコギタリスト アントニア・ヒメネスのインタヴュー


traduction :

quelques photos de son récital à Paris ,   パリでのリサイタルの写真

アントニアがどうやってフラメンコギタリストになったか、自分のたどってきた道を話してくれます。2歳の時、カディスのお祭りで見た景品のギターに抱きつき離れなかった彼女、それ以来ギターを弾きたい一心でした。それまで独習でやってきた彼女は、13歳で初めての師匠となるアントニオ・ヴィラアからギターの基礎を学び、だいぶ後になって、エンリケ・ヴァルガスに師事します。彼は、アントニアが音楽家として成長するのを助けてくれました。とても若い頃に出た旅のこと、様々な出会い、不安、決意、そしてその後の飛躍のきっかけとなる日本行きについて、話は進みます。女性ギタリストがどのように認知されているかをそしてギターを弾く人へのアドヴァイスや彼女のプロジェクトなどを語ってくれます。

Share

interview de Claude Worms – guitariste chroniqueur flamenco

Claude Worms, un titi parisien flamenco …

Claude a découvert le flamenco par une « succession de coups de pot », de rencontres, et d’amitiés : « Je voulais apprendre la guitare avec un prof, et je me suis trompé de mois, c’était le stage de guitare flamenco … ». Son professeur José Peña, devenu ami, lui fait connaître les festivals flamenco en Espagne l’été début 70, dont celui de Grenade et d’Almeria où il tombe sous le choc devant le jeu de la siguiriya de Juan Habichuela : « c’est ça que je veux faire ! … Le bol ! dans la même soirée, on voyait, les anciens et les plus jeunes : Terremoto, la Piriñaca, Mairena, Fosforito, Camaron, Paco de Lucia, Morente, Carmen Linares …»

« le flamenco est un mélange de rigueur de liberté et d’énergie »

Dans cet entretien Claude partage son expérience, sa vision sur l’évolution du flamenco : « les flamencos intuitifs, les musicos de flamenco avec encore plus de richesse musicale », les anecdotes et souvenirs, quelques conseils pour guitaristes flamenco, et il nous parle également de ses derniers projets. Né en 1949, il nous raconte son parcours, son adolescence, collectionneur de disques de Rock, Gene Vincent, son apprentissage de la guitare en autodidacte, le blues, Elizabeth Cotton avec déjà « Spanish Flan Dang » , puis Andres Segovia « Granada », ses premiers cours de guitare, la guitare flamenco par hasard, ses heureuses rencontres dont celles de José Pena, Manuel Cano, Maguy Naïmi son épouse, Rouben Haroutunian, Patrice Champarou  …

Prof de musique pendant quelques années par hasard, il écrit pour un fanzine des petits articles sur le flamenco, devient prof de guitare flamenco dans les années 80, fait des petits concerts, transcrit des partitions de flamenco et conçoit des méthodes de guitare flamenco.

Après quelques mois d’ expérience de guitariste flamenco en Espagne, il décide de ne pas en faire son métier. Il choisit l’enseignement et deviendra prof d’histoire, il occupe ses temps libres avec la guitare, et en tant que chroniqueur flamenco pour le site flamencoweb.fr, ses interviews lui ont permis de rencontrer nombre des monstres sacrés du flamenco. Son site est une mine d’information sur le flamenco.

Propos recueillis pas Phil FSH de la Vega, à Paris le 10/02/2017.

Share

interview de Cécile Evrot – Cantaora Flamenca

Cécile nous parle de sa découverte du Cante Flamenco, de sa rencontre avec son maestro Juan Peña El Lebrijano, et de comment cette passion est devenue sa profession. Aujourd’hui Cécile est une des rares chanteuses françaises del Cante Flamenco en France. Dans cet entretien elle partage sur les émotions ressenties, l’importance de l’écoute dans le Cante, la puissance du Flamenco liée au moment présent. Elle nous dévoilent quelques conseils destinés à ceux qui voudraient s’initier au Cante Flamenco, et quelques uns de ses projets avant de nous quitter sur une interprétation de Cante d’une Soléa.

Muchas gracias Cécile por compartir, Suerte, y que Viva el Flamenco !

Propos recueillis par Phil FSH de La Vega le 3/02/2017 à Paris.

Share

interview de Samuelito – musicien guitariste flamenco

Samuel Rouesnel, « Samuelito » nous raconte son parcours musical, sa rencontre avec la guitare, la découverte du flamenco devenu une de ses grandes passions, et dont il dit apprendre sans cesse. Il nous dévoile les artistes qui l’ont « guidé », les joies éprouvées lors des concerts, des anecdotes flamencas, ses projets, et des conseils pour ceux qui débutent la guitare flamenca. Pour terminer l’entretien Samuel a accepté de nous interpréter une siguiriya. Merci Samuel pour ce partage d’expériences, hasta luego, suerte ! y que viva el Flamenco !

propos recueillis par PFSHDLV le 9/02/2017 à Paris.

Share